Archive | Actualités

RSS feed for this section

• Exposition # 25 • ICINORI •

Flyer-Icinori-Recto-Verso_WEB

 

 

L ‘Espace LVL accueille du 23 juin au 29 juillet un duo d’illustrateurs, Mayumi Otero et Raphael Urwiller, diplômés des arts décoratifs de Strasbourg et fondateurs des éditions expérimentales Icinori. Ils y développent leurs univers, réalisent des livres déraisonnables, travaillant à deux ou de façon indépendante pour la presse (New York Times, l’Express, le Monde, Nouvel Obs, Forbes, Wired, XXI,…) et pour l’édition (Actes Sud Junior, Albin Michel, Les Fourmis Rouges, Thierry Magnier…).
Icinori offre à l’Espace LVL un panorama sur son travail aux contours pluriels et au charme énigmatique.

 

Le coeur d’Icinori palpite d’inspirations multiples : La création contemporaine y coule autant que l’art populaire, oscillant entre réalisations purement illustratives et recherches expérimentales.
Dans les veines d’Icinori, on retrouve aussi bien Dürer que  Shigeo Fukuda ou encore Killofer, télescopant la tapisserie ancienne et le design graphique des années soixante dix. Bien qu’aux antipodes, le duo parvient à concilier ces champs dissemblables explorant avidement les corps de l’image imprimée – risographie, sérigraphie, gravure-  mais aussi au travers du livre,  objet ou ingénieux pop-up (Momotaro, Construction…),  dans lesquels se rencontrent des mondes citadins et exotiques peuplés d’étranges personnages, humains comme animaux évoluant dans des espaces incertains .

Dans cette officine qu’est Icinori, la poésie se lie à l’ésotérisme  dans des expérimentations graphiques  hautement sensibles montrées pour la première fois à Nantes.

• Exposition # 24 • HELENE PARIS •

Flyer-H-PARIS-Recto-Verso_WEBDu 17 février au 1 er avril, l’Espace LVL invite l’artiste rémoise Hélène Paris pour sa première exposition nantaise, « Et La nuit éclairait la nuit * ». Elle y présente une série de dessins entre ombre et lumière, baignés d’une inquiétante beauté. .

Diplômée de l’école d’art et de design de Reims, Hélène Paris a choisi d’explorer les perspectives infinies qu’offre le dessin. Elle a construit au fil des années un travail riche et sensible tantôt absurde habité par la littérature ou la philosophie. Pour ces nouvelles recherches, elle glisse vers une forme d’abstraction au travers d’étranges modules laissant voir un travail du noir, par aplats et hachures, esquissant d’énigmatiques silhouettes architecturales. Paysages nocturnes, vestiges d’un temps passé, lames affutées suggèrent une réflexion sur notre perception d’une époque incandescente qui vacille, entre incrédulité et effroi. Ciselant le papier avec finesse, cet ensemble de dessins reflète une recherche plus minimaliste dans l’expression dont la force s’amplifie par l’élégance froide et sombre des formes saillantes qui font jour.

*Roland Barthes, Fragment d’un discours amoureux

Exposition du 17 février au 1 er avril
Vernissage le 16 février de 18h30 à 21h

 

• Exposition # 20 • ATELIER BINGO •

FLYER-BINGO-WEB

 

Pop-corn à volonté
Une exposition d’Atelier Bingo

Du 11 décembre 2015 au 15 janvier 2016
Vernissage le 10 décembre 18h30 >21h
(fermé du 25 décembre au 2 janvier)

 

Atelier Bingo, composé de Maxime Prou et Adèle Favreau, œuvre en duo depuis 2012.

Diplômés d’une école de communication visuelle nantaise où ils se sont rencontrés, ils ont fait leurs armes dans l’édition et la publicité à Paris avant de s’installer à Saint Laurent sur Sèvre en Vendée. Ce changement radical d’environnement marque un tournant déterminant dans leur parcours. En effet, ils investissent un espace, à la fois lieu de vie et de travail : Il leur inspire d’une part cette entité sous laquelle ils collaborent main dans la main mais leur permet aussi d’explorer enfin une technique qui leur tient à cœur depuis longtemps : la sérigraphie. Ils la découvrent et la domptent petit à petit favorisant une esthétique aux formes primitives qui distinguera leur univers.  En y associant le collage et le dessin, Atelier Bingo ne cesse d’expérimenter se laissant aller à une création libre et instinctive.

S’éloignant de la communication visuelle, ils s’adonnent à leur vraies préoccupations,  dominées par l’illustration et la micro édition tout en répondant à des commandes extérieures (design textile, illustration pour des magazines…)   .Ils poursuivent et développent leurs recherches toujours marquées par un habile dosage d’éléments structurés et de bribes plus fragmentaires et spontanées, comme en témoigne l’installation proposée à l’Espace LVL.  Pour cette exposition, Atelier Bingo dévoile alors une série de nouvelles productions dans lesquelles plane cette poésie qui leur est propre définie par ces formes pures et brutes, crayonnés libres et textures sur lesquelles règne la couleur. Ils livrent une création sans complexes ni prétentions séduisante de naturel.